28 avril 2021

Port SFP Optique: Mieux que le Ethernet cuivre ?

Puisque les nouveaux LINN Klimax DSM Organik (AV, Audio & Hub) intègrent en standard un port SFP qui permet une liaison optique, c'est l'occasion de réessayer différentes solutions techniques et entendre si celui-ci a véritablement un intérêt versus une liaison cuivre classique.


Nous avons acheté différents éléments pour tester cette solution mais d'abord revenons sur ce qu'est un port SFP et sa liaison.

Si le standard SFP et ses dérivés sont souvent réservés au secteur professionnel parce qu'ils apportent de très hauts débits (Jusqu'à 100Gb/s en QSFP28), la diffusion à très grande distance et également une isolation galvanique par pont optique ce qui permet une pose entre bâtiments sans craindre des problèmes de mise à la terre. Les modules SFP existent depuis suffisamment longtemps que pour avoir été adapté dans des cadres de petites entreprises voire en résidentiel.

LINN a retenu le standard SFP classique en 1Gb/s parce que les débits en audio sont très loin de nécessiter autant.

Lorsque nous avions réalisé nos premiers essais "optique versus cuivre" les streamers n'intégrant pas de port SFP il fallait passer par ce qu'on appelle un media converter qui transforme un media vers l'autre et ce que l'on aurait pu gagner en isolant le réseau Ethernet on le perdait en utilisant ces appareils équipés de petites alimentations à découplage de piètre qualité.

 

Exemple de Media converter

 

En poussant un poil plus loin la réflexion, si le streamer et le switch se retrouvaient connectés à la même phase secteur, le pont optique n'isolait pas le bruit autant qu'espéré puisqu'ils pouvaient discuter par le circuit d'alimentation qui se retrouvait du coup pollué par le(s) alimentation(s), souvent de piètre qualité, du(des) media converter.

Vous l'aurez compris, un pont SFP optique requiert une petite attention pour bénéficier de plus de bénéfices que de désavantages. D’autant plus que si votre switch Ethernet principal ne l'intègre pas non plus, il vous faudra un deuxième media converter et donc une deuxième alimentation de piètre qualité.

Nous avions essayé des Media converter de trois marques reconnues que sont Zyxel, Cisco et TP-Link avec différents modules SFP et différentes fibres et aucune combinaison ne semblait offrir d'avantage substantiel vs prix et complication supplémentaire.

 

Le port SFP est un logement qui peut accueillir le module SFP de son choix

LINN ayant désormais intégré en standard un port SFP dans son Klimax DSM Organik, il bénéficie d'un soin tout particulier digne d'une société d'audio et pas d'un produit mass market IT. Reste évidemment l'influence de la qualité du switch émetteur, des modules SFP ainsi que du câble Optique

Alors comment avons nous pu tester ce lien ?

Nous avons choisi différents switch équipés de port SFP/SFP+ compatibles 1Gb et 10Gb/s afin de pouvoir également y connecteur notre NAS et ordinateur en 10Gb/s en très haute vitesse.

Et nous l'avons comparé à notre switch de référence en liaison cuivre avec nos trois câbles Ethernet de référence : 

 Je vous renvoie à nos premiers essais ici


 

Nous avons utilisé les modules SFP conseillés par LINN, ils bénéficient de transmetteurs laser compatibles avec les câbles de qualité OM3 et OM4 que nous avons tous deux essayés également...

Pas mal de combinaisons donc...mais ô combien intéressantes.

Tous les switchs étaient placés sur trois Neodio B1 et alimentés par un, excellent, câble d'alimentation Neodio P70 qui fait vraiment la différence.

Disclaimer: Nos malheureuses expériences avec les switch dits "audiophiles" à la dynamique disparue et la coloration bien chaude pour un prix... ne nous ont pas incitées à en retenir pour ce test. Nous avons préféré nous concentrer à trouver LA référence "industrielle" qui offrira la plus haute performance audio, ce qui selon notre expérience, dépasse celle des switchs dits audiophiles. L'autre avantage est le logiciel pro, la haute fiabilité et, enfin, le prix souvent très attractif car produit en plus grande série.

Si, toutefois, vous en connaissez un qui vaut vraiment la peine n'hésitez pas à nous l'écrire ci-dessous nous nous ferons un plaisir de le tester :) Qui sait...

 

Switchs classiques de pointes en 10gb/s

 

Tous les switchs ont été "rodés" durant deux semaines 24/7 et ensuite testés ensemble à plusieurs reprises. Afin de réaliser des AB-BA-AC-CB-etcetc....

Alors n'y allons pas par quatre chemins:

Le port optique tel que nous avons pu le tester avec le meilleur des switch supplante toutes les propositions avec un son qui ressort du streamer LINN Klimax DSM AV hyper propre disposant d'une scène sonore d'une grande profondeur et très large mais surtout de magnifiques étages, elle n'est pas juste profonde mais très détaillée en 3D et totalement immersive. Les enceintes se font totalement oublier et nous plongeons dans l'espace sonore de l'enregistrement tel qu'il a été enregistré avec toutes les subtilités que l'on peut imaginer. Ce niveau là est rare à obtenir...

Les timbres sont magnifiques, très naturels avec une pointe d'acidité qui souligne un poil le trait combiné à la très haute transparence on ressent chacune des cordes d'un piano et leurs résonances sans effets de masque, le piano est là, on plonge dedans. Aucune coloration ne semble également s'appliquer, le voile sonore que l'on peut connaître est tellement transparent qu'on le pense absent.

C'est d'ailleurs l'une des surprenantes caractéristiques de cette liaison optique, la notion de présence est poussée à son paroxysme, Les voix sont d'une présence qui invite à serrer la main de l'artiste.

Au vu de ce qui est écrit ci-dessus est il besoin de parler de la transparence? Elle est ultime.

La dynamique est, quant à elle, à la fois étendue et subtile, jamais agressive elle est avant tout naturelle et nous laisse entendre toutes les menues inflexions, toutes les intentions de l'artiste.

Que dire du spectre sonore? Il est hyper large en bas, les notes se montrent hyper articulées et très très étendues, une contrebasse, la main gauche d'un piano, les notes basses de morceaux électro... tout sort avec une maîtrise souveraine. Le haut du spectre est très étendu et hyper aéré. Bref, les deux côtés du spectre sont vraiment étirés et ne montrent aucune sensation de limitation.

Impossible de ne pas utiliser des superlatifs car la prestation le mérite.

 

10Gb/s c'est aussi la garantie d'horloges de plus haute précision

Alors versus cuivre ?

Il faut passer au Galileo SX Ethernet (3190€ TTC en 1m) pour rejoindre les performances de l'entrée optique mais sans le rejoindre en transparence, présence, aération et articulation du registre grave. Par contre, cette liaison apporte une certaine suavité aux notes, une présentation remplie de plus de chatoiement qui pourrait plaire à l'amateur donc le meilleur des câbles Ethernet cuivre a encore de beaux jours devant lui...

Les switch ont donné des résultats vraiment différents et nous n'excluons pas de continuer à en tester d'autres lorsque plus de switch 10Gb/s seront disponibles en Fanless mais celui retenu offre un tel niveau d'ensemble que nous pouvons vous le proposer avec sérénité.

Comptez moins de 1000€ pour le switch retenu, les 2 transmetteurs laser et un câble optique OM4.

Au final, ce sera à chacun de choisir selon ses préférences, de notre côté, si nous avons décerné notre winner switch et câble optique (OM4) nous allons continuer à investiguer la formule optique avec d'autres transmetteurs car nous n'avons testé qu'une référence, celle conseillée par LINN, et, qui sait, peut-être y a t'il encore à gagner de ce côté là.. ce n'est jamais fini ;-)


Câbles optiques OM3 et OM4 de très belle qualité industrielle


Port SFP+ équipé de son module SFP et câble en LC full duplex



Aucun commentaire:

Publier un commentaire